You are currently viewing La Saint-Valentin expliquée aux enfants

Découvrez l’histoire de la Saint-Valentin, une journée spéciale où les cœurs s’illuminent d’amour ! Découvrez la Saint-Valentin expliquée aux enfants. Savez-vous que cette fête a commencé avec un courageux prêtre ? Le 14 février, c’est la fête des cœurs et des mots doux. À la fin de l’article, vous pourrez dire « Je t’aime » dans toutes les langues. Entre roses, chocolats et messages doux, la Saint-Valentin réchauffe nos cœurs comme un câlin tendre

Le 14 février : la fête des cœurs et des mots doux

La Saint-Valentin, ce n’est pas juste une histoire de fleurs et de chocolats. C’est le moment où on dit aux personnes qu’on aime vraiment beaucoup à quel point ils sont spéciaux. Alors, on s’envoie des cadeaux comme des super-héros, sauf que nos super-pouvoirs, c’est l’amour et la gentillesse. Cette fête est devenue commerciale, pourtant, la vraie magie, c’est quand on prend le temps de choisir ou de confectionner un cadeau qui dit « Je t’aime ». Ça peut être un dessin, une carte, ou un câlin. 

Découvrez notre tutoriel pour réaliser un pot à crayon en papier à personnaliser pour la Saint-Valentin.

La Saint-Valentin expliquée aux enfants

L’histoire de la Saint-Valentin remonte au IIIe siècle. Valentin vivait à une période où l’empereur romain, Claude II, interdisait le mariage aux soldats. Claude II prétendait que les hommes célibataires étaient plus enclins à se battre sans se soucier de leurs familles. Valentin croyait en la force de l’amour. Contre l’interdiction impériale, il mariait en secret les couples éperdument amoureux. Il a été emprisonné et décapité pour cela. Sa mort est fixée au 14 février, coïncidant avec les Lupercales, des fêtes païennes romaines célébrées au nom du dieu de la fécondité. Plus tard, au Moyen Âge, il y avait le tirage au sort de partenaires lors de banquets. Cette tradition appelée « Valentinage » consistait à associer un homme et une femme pour une journée d’échanges de cadeaux et de poèmes. Au XIXe siècle, la Saint-Valentin est devenue une fête commerciale aux États-Unis, avec la vente de cartes. Aujourd’hui, la Saint-Valentin est une fête mondiale de l’amour, marquée par des attentions, des cadeaux, des roses et des dîners. 

un couple d'amoureux en train de s'échanger 3 coeur rouge en papier pour la Saint Valentin
Amoureux pour la Saint-Valentin – © Canva

La Saint-Valentin dans le monde

La Saint-Valentin est une grande fête pas seulement en France, mais aussi en Inde, au Pakistan, en Chine, au Japon, en Algérie, au Liban, et même en Tunisie ! En Chine, avant même que la Saint-Valentin ne soit célèbre comme aujourd’hui, ils avaient déjà une fête spéciale pour les amoureux, la Qixi. Au Japon, les femmes donnent des chocolats aux hommes qu’elles aiment le 14 février. Un mois après, le 14 mars, c’est le White Day. Les hommes qui ont reçu des chocolats en février peuvent alors offrir des cadeaux en retour. En Algérie et au Liban, les jeunes aussi célèbrent la Saint-Valentin. Ils s’échangent des roses et des chocolats, et parfois, même d’autres petits cadeaux. Et en Tunisie, la Saint-Valentin s’appelle Aïd El Hob, la fête de l’amour. Les couples en profitent pour se faire des câlins, s’offrir des cadeaux, et passer du temps ensemble.

différents paquets rouge et en forme de coeur pour la saint valentin
Cadeaux pour la Saint-Valentin – © Canva

Je t’aime, dans toutes les langues

  • Abé : « Mon ko lo fon »
  • Abouré : « U’m wloloho »
  • Acholi : « Amari »
  • Afar : « Ko kicinio »
  • Afghan : « Ma doste derm »
  • Afrikaans : « Ek het jou liefe » ou « Ek is lief vir jou »
  • Akan : « Me dor wo »
  • Albanais : « Te dua » ou « Te dashoroj » ou « Te dashoroj »
  • Alentejano : « Gosto de ti, porra ! »
  • Allemand : « Ich liebe Dich »
  • Algérien : « Kanbghik »
  • Alsacien : « Ich hoan dich gear »
  • Amharic : « Afekrishalehou » ou « Afekrischaledou »
  • Anglais : « I love you »
  • Apache : « Sheth she’n zho’n »
  • Arabe : « Ib’n hebbak » ou « Ana Ba-heb-bak » ou « Ana hebbek » ou « Jag alskâr dej »
  • Arménien : « Yes kez si’rumem » ou « Yar ounenal »
  • Assamese (Inde) : « Moi tomak bhal pau »
  • Autrichien : « I mog di » ou « I hab di gean » ou « Ich liebe dich »
  • Bari (Soudanais): « Nan nyanyar do » ou « Nan nyanyar do parik »
  • Basque : « Nere Maïtea » ou « Maïte zaitut »
  • Batak : « Holong rohangku di ho »
  • Bavarois : « I mog di narrisch gern »
  • Bemba (Zambie) : « Nalikutemwa » ou « Ninkutemwe »
  • Bengalais : « Ami tomAy bhAlobAshi » ou « Ami tomake bhalobashi »
  • Berbère : « Lakh tirikh »
  • Bicol (Philippien) : « Namumutan ta ka »
  • Birman : « Chi pa de » ou « Min go nga chit tay »
  • Bolivien (Quechua) : « Qanta munani »
  • Bosniaque : « Volim te »
  • Breton : « Da garan’  » ou « Da garout a ran’ « 
  • Bulgare : « Obicham te » ou « As te obicham » ou « Obozhavam te »
  • Cambodgien : « Bon sro lanh oon »
  • Cantonais : « Ngo oi ney »
  • Catalan : « T’estimo » ou « T’estim » (Mallorcain) ou « T’estim molto » ou « T’estime » (Valencien)
  • Cebuano (Philippin) : « Gihigugmz ko ikaw »
  • Chamorro : « Hu guaiya hao »
  • Cheyenne : « Nemehotates »
  • Chichewas : « Ndimakukonda »
  • Chickasaw (USA) : « Chiholloli »
  • Chinois : « Goa ai li » (dialecte Amoy)
  • Chinois : « Ngo oi ney » (dialecte Cantonais)
  • Chinois : « Wo oi ni » (dialecte Cantonais)
  • Chinois : « Ngai oi gnee » (dialecte Hakka)
  • Chinois : « Ngai on ni » (dialecte Hakka)
  • Chinois : « Wa ai lu » (dialecte Hokkien)
  • Chinois : « Wo ai ni » (dialecte Mandarin)
  • Chinois : « Wo ai ni » (dialecte Putunghua)
  • Chinois : « Ngo ai nong » (dialecte Wu)
  • Commorien : « Ni si ou ven sa » ou « N’ game handzo »
  • Coréen : « Dangsinul saranghee yo » ou « Saranghee » ou « Nanun dangsineul joahapnida »
  • Corse : « Ti tengu cara » (H>F) ou « Ti tengu caru » (F>H)
  • Créole : « Mi aime jou »
  • Créole Antillais : « Men ainmainw »
  • Créole Martiniquais : « Men ainmainw »
  • Créole Guadeloupéen : « Men ainmainw »
  • Créole Mauricien : « Mo content toi »
  • Créole Réunionnais : « Mi aim a ou »
  • Croate : « Ja te volim » ou « Volim te » ou « Ja vas volim » ou « Volim te »
  • Danois : « Jeg elsker dig »
  • Davvi Semegiella : « Mun rahkistin dù »
  • Dusun : « Siuhang oku dia »
  • Equatorien (Quechua) : « Canda munani »
  • Espagnol : « Te quiero » ou « Te amo »
  • Esperanto : « Mi amas vin »
  • Estonien : « Mina armastan sind » ou « Ma armastan sind »
  • Ethopien : « Afgreki’ « 
  • Fang : « Ma dzing wa » ou « Ma gnôre wa »
  • Farsi : « Tora dust mi daram » ou « Asheghetam ou doostat dAram » (Perse)
  • Finnois : « Minä rakastan sinua » ou « Rakastan sinua » ou « Minä pidä sinustra »
  • Flamand : « Ik hue van ye » ou « Ik hue van dei » ou « Ik hou van jou » (Neerlandais)
  • Fon : « Un nyi wan nu we »
  • Français : « Je t’aime »
  • Frisien : « Ik hou fan dei » ou « Ik hald fan dei »
  • Gbaya : « Mi ko me »
  • Gaélique d’Ecosse: « Tha gaol agam ort » ou « Tha gaol agam oirbh »
  • Gaélique d’Irlande : « Moo graugh hoo »
  • Galicien : « Querote » ou « Queroche » ou « Amote »
  • Gallois : « Rwy’n dy garu di » ou « Yr wyf i yn dy garu di »
  • Ghanéen (Akan, Twi) : « Me dor wo »
  • Grec : « S’ayapo » ou « Eime eroteumos mazi sou » ou « Philo se » (Grec ancien)
  • Groenlandais : « Asavakit »
  • Guarani : « Rohiyu »
  • Gujrati (Pakistan) : « Hoon tane pyar karoochhoon » ou « Hoon tuney chaoon chhoon »
  • Hakka : « Ngai oi nyi »
  • Hausa (Niger) : « Ina sonki »
  • Hawaiien : « Aloha wau ia ‘oe » ou « Aloha wau ia ‘oe nui loa »
  • Hébraïque : « Ani ohev otach » (H>F) ou « Anee ohevet otkha » (F>H)
  • Hindi : « Mae tumko pyar kia » ou « My tumko pyar karta hu » ou « Main tumse pyar karta hoon »
  • Hmong : « Kuv hlub koj »
  • Hokkien : « Wa ai lu »
  • Hongrois : « Szeretlek » ou « Szeretlek te’ged »
  • Hopi : « Nu’ umi unangw´ta »
  • Ibaloi (Philippin) : « Pip-piyan taha » ou « Pipiyan ta han shili »
  • Igbo : « A huru m gi n’anya »
  • Imazighan : « Halagh kem »
  • Indonésien : « Saya kasih saudari » ou « Saya cinta kamu » ou « Saya cinta padamu »
  • Irlandais : « Is breá liom tú »
  • Islandais : « Eg elska thig »
  • Italien : « Ti amo » ou « Ti voglio beneti » ou « Ti adoro » ou « Sei il mio amore »
  • Japonais : « Kimi o ai shiteru  » ou « Watakushi-wa anata-wo ai shimasu » ou « Kulo tresno »
  • Javanais : « Kulo tresno »
  • Kabile : « Hemlar kem » (H>F) ou « Hemlark » (F>H)
  • Kankana-ey (Philippin) : « Laylaydek sik-a »
  • Kannada (Inde) : « Naanu Ninnanu Preethisuthene » ou « Naanu Ninnanu Mohisuthene »
  • Kikongo : Mu mezola nge
  • Kirundi (Burundi) : « Ndagukunda »
  • Kituba : « Mono ke zola nge »
  • Kiswahili : « Nakupenda »
  • Klingon : « BangwI’ Soh » ou « QaparHa’  » ou « QamuShá » ou « QaparHáqu’ « 
  • Kpele : « I walikana »
  • Kurde : « Ez te hezdikhem » ou « Min te xushvet » ou « Min te xoshvet » (dialecte du sud)
  • Laosien : « Khoi huk chau » ou « Khoi hak joa » ou « Khoi hak chao » ou « Khoi mak joa lai »
  • Lari (Congo, région du Pool) : « Ni kou zololo »
  • Latin : « Te amo » ou « Vos amo »
  • Latvien : « Es milu tevi » ou « Es tevi milu »
  • Libanais : « Anna Bahibak »
  • Lifou ( Ile de la Loyauté ) : « Eni a nemi eo »
  • Lingala : « Nalingi yo » ou « Na lingui yo »
  • Lituanien : « Tave myliu »
  • Lojban : « Mi do prami »
  • Luo (Kenya) : « Aheri »
  • Luxembourgeois : « Ech hun dech gär »
  • Maa : « Ilolenge »
  • Macédonien : « Te sakam » ou « Te ljubam » ou « Jas te sakam » ou « Pozdrav »
  • Maiese : « Wa wa »
  • Malais : « Saya cintamu » ou « Saya sayangmu » ou « Saya sayang anda »
  • Malais/Bahasa : « Saya cinta mu »
  • Malais/Indonésien : « Aku sayang kau »
  • Malayalam : « Ngan ninne snaehikkunnu » ou « Njyann ninne’ preetikyunnu »
  • Malayasien : « Saya cintamu » ou « Saya sayangmu » ou « Saya cinta kamu »
  • Malgache : « Anno Tioko » ou « Tiako iano » ou « Tianao aho »
  • Mandarin : « Wo ai ni »
  • Marathi : « Mi tuzya var karato » ou « Me tujhashi prem karto » (H>F) ou « Me tujhashi prem karte » (F>H)
  • Maré (Ile de la Loyauté) : « Inû tchi a la bo »
  • Marocain : « Kanbhik » ou « Kanhebek »
  • Marquisien : « Hinenao ua’u ia oe »
  • Marshallais : « Yokwe Yuk »
  • Mauricien : « Mo mari cotan toi »
  • Mongol : « Be Chamad Hairtai »
  • Mohawk : « Konoronhkwa »
  • Mooré (Burkina Faso) : « Mam nonga fo »
  • Moyi (Congo Brazzaville) : « Gakakayo »
  • Munukutuba (Congo Sud) : « Mu zola mgé » ou « Mou zolagué »
  • Navajo : « Ayor anosh’ni »
  • Ndebele (Zimbabwe): « Niyakutanda »
  • Néerlandais : « Ik hou van jou »
  • Népalais : « Ma timi sita prem garchhu » ou « Ma timilai maya garchhu »
  • Norvégien : « Jeg elskar deg » (Bokmaal) ou « Eg elskar deg » (Nynorsk) ou « Jeg elsker deg » (Bokmål)
  • Nyanja : « Ninatemba »
  • Occitan gascon : « Que t’aimi »
  • Occitan languedocien : « T’aimi »
  • Oriya : « Moon Tumakoo Bhala Paye » ou « Moon Tumakoo Prema Kare »
  • Oromoo : « Sinjaladha » ou « Sinjaldha »
  • Osetien : « Aez dae warzyn »
  • Ourdou (Inde) : « Mujge tumae mahabbat hai » ou « Main tumse muhabbat karta hoon »
  • Ouzbek : « Man seni sevaman »
  • Pakistanais : « Muje se mu habbat hai » ou « Muje stumse mahabbat hai »
  • Papiamento : « Mi ta stimábo »
  • Pedi : « Kiyahurata »
  • Perse : « Tora dost daram »
  • Pig Latin : « Ie ovele ouye »
  • Picard : « Ej t’ei kier » ou « Ej te vô voléntié »
  • Philippinin : « Mahal ka ta » ou « Iniibig Kita »
  • Poitevin-Saintongeais : « I t’aeme »
  • Polonais : « Kocham ciebie » ou « Ja cie kocham »
  • Portugais : « Eu te amo »
  • Provencal rhodanien (Mistralien) : « T’ame »
  • Punjubi (Inde) : « Main tainu pyar karna » ou « Mai taunu pyar kardar »
  • Quenay : « Tye-melane »
  • Roumain : Te iubesc ou Te ador
  • Russe : « Ya lioubliou tiebia » ou « Ya tiebia lioubliou » ou « Ya vas lioubliou »
  • Scanien (Skånska) : « Jâ hóllor âw di » ou « Jâ ty´tjor omm di »
  • Samoen : « Ou te alofa outou » ou « Ou te alofa ia te oe » ou « Talo’fa ia te oe » ou « Fia moi »
  • Sanskrit : Anugrag
  • Serbe : « Ja vas volim » ou « Volim vas » ou « Ljubim te »
  • Sesotho : « Kiyahurata »
  • Shona : « Ndinokuda »
  • Singalais (Ceylan) : « Mama oyata adarei » ou « Mama oyata aadareyi »
  • Sioux : « Techihhila »
  • Somalien : « Waan ku jaycahay »
  • Slovaque : « Lubim ta »
  • Slovène : « Ljubim te »
  • Srilankais : « Mama oyata arderyi »
  • Strasbourgeois (variante alsacienne) : « Ich hoab dich gearn » ou « Ich hoab dich leb »
  • Sudanais ( Bari ) : « Nan nyanyar do » ou « Nan nyanyar do parik »
  • Suaheli : « Ninikupenda »
  • Swahili : « Naku enda » ou « Naku penda » ou « Ninikupenda » ou « Dholu’o »
  • Suédois : « Jag älskar dig » ou « Iaj Alskar Dej » ou « Jag är kär i dig » (je suis amoureux)
  • Suisse-Allemand : « Ch’ha di gärn »
  • Syrien/Libanais : « Bhebbek » (H>F) ou « Bhebbak » (F>H)
  • Tagalog : « Mahal kita »
  • Tahitien : « Ua Here Vau Ia Oe » ou « Ua here vau ia oe »
  • Tamoul : « Naan unni kathilikaran » ou « Ni yaanai kaadli karen » ou « Nam vi’ remberem »
  • Tchèque : « Miluji te »
  • Telugu (Inde) : « Neenu ninnu prámistu’nnanu » ou « Nenu ninnu premistunnanu » ou « Ninnu premistunnahu »
  • Thaï : « Ch’an rak khun » (F>H) ou « Phom rak khun » (H>F) ou « Khoa raak thoe »
  • Tibétain : « Na kirinla gaguidou »
  • Tshiluba : « Ndi mukasua » ou « Ndi musua wewe » ou « Ndi ne ditalala bua wewe »
  • Tswama : « Ke a go rata »
  • Tunisien : « Hebbek » ou « Ha eh bakn »
  • Tumbuka : « Nkhukutemwa »
  • Turc : « Seni seviyorum » ou « Seni begeniyorum »
  • Ukrainien : Ya tebe kokhaiou
  • Unuit (Esquimo) : « Ounakrodiwakit »
  • Vai : « Na lia »
  • Värmländska : « Du är görgo te mäg »
  • Vietnamien : « Em yeu anh » (F>H) ou « Anh yeu em » (H>F)
  • Vilie (Congo) : « Mi bekuzola »
  • Volapük : « Löfob oli »
  • Vulcain : « Wani ra yana ro aisha »
  • Wallon : « Dji vos veu volti » ou « Dji vos inme » ou « Dji v’zinme »
  • Wollof : « Da ma la nope » ou « Da ma la nop »
  • Yiddish : « Ich libe dich » ou « Ich han dich lib »
  • Yucatec maya :  » ‘in k’aatech » ou  » ‘in yabitmech »
  • Yougoslave : « Ya te volim »
  • Zazi (Kurde) : « Ezhele hezdege »
  • Zoulou : « Ngiyakuthanda » ou « Mina Ngithanda Wena »
  • Zuni : « Tom ho’ ichema »

L’Académie des Aventuriers vous souhaite une belle Saint-Valentin. Nous espérons que cet article, la Saint-Valentin expliquée aux enfants à répondu à vos questions. Chaque jour est une opportunité de répandre la magie de l’amour autour de nous. 

L’Académie des Aventuriers vous accompagne dans cette aventure en ligne. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous directement par message, nous vous proposerons gratuitement un appel découverte.

L’Académie des Aventuriers conçoit des ressources pédagogiques pour le cycle 2 et le cycle 3. Restez informé de nos actualités en vous inscrivant à notre newsletter.

Laisser un commentaire